• Accueil
  • > Une période particulièrement difficile

Une période particulièrement difficile

25 08 2011

Ce printemps fut particulièrement empreint d’épreuves. Premièrement, en avril, mon père est décédé d’un ACV fulgurant. Quelques jours après, un incident au travail m’a laissé le bras dans le plâtre. Le mois suivant, nous perdions de septicémie Baïka, notre merveilleuse femelle berger allemand âgée de 10 ans. Et puis vous vous souvenez de notre petite Betty (voir article ci-dessous)? Eh bien, elle est tombée très malade.

À la mi-juillet, faute de pluie, l’herbe était très sèche. En la consommant, petite Betty s’est occasionné une petite blessure dans le fond de la gorge. Les bactéries se sont alors propagées à la vitesse grand V. Étant incapable d’ouvrir pleinement la gueule, je suis allée consulter le vétérinaire. Nous sommes ressortis avec des antibiotiques et des anti-inflammatoires, mais sans vraiment avoir de diagnostic. Betty allait de mieux en mieux, mais trois jours après la fin de sa médication, son état s’est rapidement détérioré : fièvre, douleur intense au niveau de la gueule et de la tête, masse sous l’oeil gauche, incapacité de manger, bref, petite Betty ne bougeait plus ni n’ouvrait les yeux. De retour chez le vet pour une analyse sanguine et des radiographies. Comme rien n’était apparent, je suis retournée à la maison avec une deuxième série d’antibiotiques. Mais après 3 jours, comme ça n’allait toujours pas mieux, je suis partie d’urgence pour l’hôpital vétérinaire Daubigny de Québec, après bien sûr avoir reporté tous mes clients de la journée.

Le diagnostic ne se fut pas trop attendre : abcès rétro-bulbaire (derrière l’oeil). Traitement : chirurgie pour tenter de percer l’abcès, plus une panoplie de médicaments et de soins pré et post-chirurgicaux. Total de l’estimé? De 2000 $ à 2500 $, tout en étant certain (le vet consulté) que les frais risquaient d’être de beaucoup supérieurs. J’ai alors appelé mon vétérinaire qui a accepté de procéder à l’opération, mais la semaine suivante seulement car il partait en vacances. De retour à Alma avec en poche une troisième série d’antibiotiques ainsi que des anti-douleurs…

Pendant la semaine d’attente, les antibiotiques ont travaillé à moitié seulement. La fièvre était tombée, mais c’est à peu près tout. Dès que mon vétérinaire fut de retour, petite Betty était sur la table d’opération. Malheureusement, l’abcès est resté introuvable. Je suis retournée à la maison avec un chien à moitié endormi et une quatrième série d’antibiotiques.

Ça fait maintenant plus d’un mois que Betty est sous médication. Son état s’améliore, mais je constate qu’elle n’ouvre pas encore totalement la gueule et refuse de s’alimenter par elle-même. Ma crainte est que dès que nous cesserons les antibiotiques, les bactéries attaqueront de nouveau. Pire encore, elles seront probablement devenues très résistantes aux antibiotiques.   

Je vous tiens au courant des développements qui ne sauront certainement tarder. Souhaitez-nous bonne chance!!!

Petite Betty très malade 

 

 

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire




BRENDA ASNICAR |
sandyreve |
pascal |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | En passant par la Lorraine....
| pompierdelain
| zaovitch2